La Schola René d'Anjou

La Schola René d'Anjou
Choeur Schola René d'Anjou

28 novembre 2011

Der Abend

Après le point culminant que l'enregistrement du CD a représenté dans notre travail, nous attaquons un nouveau morceau.
Il s'agir de Der Abend de Brahms, mise en musique d'un magnifique poème de Schiller dont voici le texte et la traduction, copiés du blog La Recherche du Bonheur (quel beau titre !)

Der abend

Senke, strahlender Gott, die Fluren dürsten
Nach erquickendem Tau, der Mensch verschmachtet,
Matter ziehen die Rosse,
Senke den Wagen hinab.

Siehe, wer aus des Meeres krystallner Woge
Lieblich lächelnd dir winkt! Erkennt dein Herz sie?
Rascher fliegen die Rosse.
Thetys, die göttliche, winkt.

Schnell vom Wagen herab in ihre Arme
Springt der Führer. Den Zaum ergreift Kupido.
Stille halten die Rosse,
Trinken die kühlende Flut.

An dem Himmel herauf mit leisen Schritten
Kommt die duftende Nacht; ihr folgt die süße
Liebe. Ruhet und liebet!
Phöbus, der Liebende, ruht.


Le soir

Descend, Dieu rayonnant, la nature a soif
De rosée rafraîchissante, l'être humain dépérit,
Les coursiers sont épuisés,
Descend de ton char!

Vois celle qui, sortant de la vague cristalline de la mer
Te sourit et t'invite! Ton coeur la reconnait-il ?
Les chevaux accélèrent leur course.
La divine Thétys te fait signe.

Quittant rapidement son char
L'aurige s'élance dans ses bras, Cupidon prend les rênes,
Les coursiers s'arrêtent,
Ils boivent à la source fraîche.

À pas feutrés, du haut du ciel
Descend la nuit odorante; l'amour, tout de douceur,
L'accompagne. Soyez en paix, aimez!
Phébus, amoureux, se repose.

En voici une version youtube pour le plaisir des oreilles :

Aucun commentaire: